Actualité publiée sur le site
Avril 2016

Biovision, une édition dédiée à l'innovation et la performance économique

La 11e édition du forum Biovision s'est ouverte à Lyon mercredi 13 avril avec la présence de Marisol Touraine, ministre de la Santé et des Affaires sociales. Les discussions s'organisent autour des notions d'innovations, médicales et numériques, et d'accès à tous en garantissant la soutenabilité de l'innovation.

17 ans après sa création, Biovision atteint l'âge de la maturité. « Nous avons œuvré pour construire un Biovision Action, nous sommes aujourd'hui pleinement engagés pour développer un Biovision Interaction », se félicitait mercredi 13 avril Didier Hoch, président de Biovision, à l'ouverture de ce 11e forum. Il a rappelé la force de la synergie des volontés publiques et privées et la mobilisation de tous les partenaires pour le rayonnement de la santé et des sciences de la vie sur le territoire. Marisol Touraine, ministre de la Santé et des Affaires sociales, a dressé le portrait d'une métropole lyonnaise historiquement innovante. « Lyon est assurément une ville qui a marqué l'engagement de la France en matière d'innovations, a-t-elle indiqué. Lyon a été aux avant-postes de la collaboration entre les cultures publiques et privées ». Fier de la singularité et de la force de l'écosystème lyonnais, Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon, président du Grand Lyon, a réaffirmé son plein soutien à une collaboration toujours renforcée de l'université, de la recherche et des entreprises, gage de dynamisme économique et d'emplois. Cet écosystème est marqué par des partenariats publics-privés solides entre des hôpitaux, des organismes de recherche comme l'Inserm et l'Institut Pasteur, et des fondations privées. Des partenariats que la ministre de la Santé veut encore renforcer avec le plan France génomique 2025 qui sera prochainement proposé par le président de l'Alliance pour les sciences de la vie et de la santé (Aviesan) au Premier ministre et le plan médecine du futur.

Rhône-Alpes, terre de recherche et d'innovations

Pierre Bérat, Conseiller régional, a rappelé tout le potentiel de Rhône-Alpes, terre de recherche et d'innovations médicales, terre industrielle et de santé, une « région mobilisée pour que les start-up puissent y naître et s'y développer durablement », « une région ouverte sur le monde ». Plusieurs dispositifs de soutien aux jeunes pousses ont encore récemment été mis en place avec le fonds d'accélération des biotechnologies en santé, le FABS créé fin 2015, à hauteur de 340 millions d'euros, et le lancement d'un fonds InnoBio 2, annoncé lundi 11 avril par le Premier ministre lors de la 7ème édition du Conseil stratégique des industries de santé (CSIS).
Le forum Biovision se veut « visionnaire », décrit Didier Hoch, « à un moment où le digital est une révolution » et « cette révolution passera par les humanités », parce qu'en connaissant mieux les besoins de l'usager, nous innovons mieux et plus vite. Démocratiser l'accès à l'innovation, c'est aussi permettre à chacun de pouvoir en bénéficier. « Pour cela, pouvoirs publics et industriels doivent s'accorder pour garantir la soutenabilité de l'innovation, prévient Marisol Touraine. La question du prix de l'innovation ne trouvera de réponse qu'au niveau international. Nous devrons parvenir à créer un espace de dialogue entre les pouvoirs publics, les industriels et les patients afin de mieux évaluer l'innovation et de garantir son accès », conclut-elle.

Juliette Badina

 

Rechercher
Dans l'actualité
publiée sur le site