Actualité publiée sur le site
Avril 2014

Le pharmacien, premier acteur de la prévention en santé

Longtemps oubliée des politiques de santé, la prévention figure désormais au premier plan. Le pharmacien a un rôle primordial à jouer dans ce domaine, a souligné le Pr Claude Dreux, membre des Académies de Médecine et de Pharmacie, lors d'une séance académique.

"La feuille de route du gouvernement pour la stratégie nationale de santé indique comme premier axe la priorité de la prévention", s'est félicité Claude Dreux, président du Cespharm (Comité d'éducation sanitaire et sociale de la pharmacie française, Ordre des Pharmaciens) et membre des Académies de Médecine et de Pharmacie, lors d'une intervention devant cette dernière institution le 2 avril. Cette évolution va dans le sens d'un rapport voté par l'Académie de Médecine le 15 octobre 2013, qui définit la prévention comme un "humanisme" "au bénéfice essentiel des personnes en bonne santé et aux patients en prévention secondaire et tertiaire".
Pour s'engager plus avant dans cette démarche, le Pr Dreux suggère la mise en place d'une "commission transversale" ou d'un "groupe de travail mixte, réussissant académiciens de médecine, pharmacie et vétérinaire", et "consacré à l'éducation en santé, l'éducation thérapeutique et la prévention". Ce groupe devrait participer à l'élaboration de la loi de santé, annoncée pour 2015.

"Une chance à saisir pour les pharmaciens"

"La promotion de la santé (...) fait collaborer à la fois des professionnels de santé, mais aussi des acteurs psychosociaux, des associations de patients et des groupements divers", afin notamment d'atteindre des "populations en difficulté", a indiqué le Pr Dreux.
Parmi ces acteurs, les pharmaciens sont "en première ligne" puisqu'ils sont "en contact avec le public". Sont concernés les officinaux, amenés à délivrer des conseils de prévention première, à alerter sur les comportements à risque et à participer à la surveillance de certains patients. C'est déjà le cas des malades sous anticoagulants, ça le sera prochainement pour les patients asthmatiques. A l'hôpital, pharmaciens et biologistes interviennent pour éviter les problèmes d'iatrogénie médicamenteuse et doivent "surtout développer la recherche en prévention", pour "définir le rapport entre les aspects positifs et les coûts". Enfin, "les biologistes médicaux sont très impliqués dans le dépistage de certaines maladies" comme les cancers, a détaillé le Pr Dreux.
"Bien répartis sur tout le territoire, les pharmaciens ont toute leur place dans la promotion de la santé", a-t-il conclu.

Muriel Pulicani
Rechercher
Dans l'actualité
publiée sur le site