Actualité publiée sur le site
Mars 2013

Sanofi lance une étude d'envergure en télédiabétologie

Sanofi donne le coup d'envoi de son étude Télésage qui devrait valider l'intérêt médical et l'impact médico-économique de Diabeo®, une solution permettant aux diabétiques de calculer leurs doses d'insulines en temps réel et d'ajuster leur traitement.

A l'occasion du congrès de la Société Francophone du Diabète (SFD), qui s'est tenu à Montpellier du 26 au 29 mars, Sanofi Diabète a annoncé le lancement de l'étude clinique Télésage. « Il s'agit de l'une des plus grandes études en télémédecine dans le diabète au monde », se félicite Claire Viguier-Petit, directrice des Opérations Diabète au sein de Sanofi France. Cette étude devrait confirmer l'intérêt médical et évaluer l'impact médico-économique de Diabeo®. Ce dispositif médical est issu d'un partenariat entre Sanofi, le fabricant de dispositifs médicaux Voluntis et le CERITD (Centre d'étude et de recherche pour l'intensification du traitement du diabète). « Il permet aux patients diabétiques de type 1 et 2 sous multi-injections de calculer leurs doses d'insulines lente et rapide en temps réel, en fonction de leur alimentation et de leur activité physique, et d'ajuster leur traitement entre les consultations », détaille le Dr Guillaume Charpentier, du centre hospitalier Sud Francilien, responsable du Comité scientifique de Télésage.

Le soutien des infirmières

La solution proposée dans le cadre de l'étude clinique offre également un renforcement du lien avec l'équipe soignante grâce à la télétransmission automatique des résultats ainsi qu'une plateforme de télésuivi par des infirmières de "télédiabétologie". Prévue pour durer deux ans, Télésage va inclure 700 patients diabétiques insulinodépendants, avec une hémoglobine glyquée (HbA1c) supérieure à 8 %, répartis en trois groupes. Le critère principal d'évaluation est la variation de l'HbA1c (1) à un an. Parmi les critères secondaires, des évaluations économiques et émotionnelles à 12 et 24 mois seront réalisées. Dans le groupe contrôle, les patients ne seront pas équipés du logiciel. Les patients du groupe 2 bénéficieront de Diabeo® ainsi que d'un suivi classique par le médecin investigateur. Avec le concours de Bien Etre Assistance, filiale d'Europe Assistance, les patients du groupe 3 bénéficieront du dispositif médical ainsi que d'un télésuivi par six infirmières formées. Celles-ci interviennent dans le cadre d'une délégation de tâches conformément au protocole de coopération récemment validé par la HAS (2).

Vers un remboursement par les autorités de santé

L'étude Télésage fait suite à l'étude TELEDIAB1, menée auprès de 180 patients diabétiques de type 1. « Cette première étude avait permis de démontrer l'intérêt médical de Diabeo® sur l'amélioration du contrôle glycémique, a souligné l'endocrinologue Eric Renard, du centre hospitalier Lapeyronie à Montpellier. La technologie est reconnue comme ayant la même capacité qu'un antidiabétique efficace : celle de faire baisser de 0,5% le taux d'HbA1c. » Les résultats de l'étude Télésage devraient permettre le dépôt d'un dossier de demande de remboursement auprès des autorités de santé en France. « Cette étude est une nouvelle étape de la connexion des patients diabétiques et des soignants », conclut Claire Viguier-Petit.

 

Juliette Badina

 

(1) La dosage sanguin de l'hémoglobine glyquée permet de surveiller l'équilibre glycémique des patients diabétiques.

(2) Protocole de « Suivi de patients diabétiques traités par insuline munis d'un carnet glycémique électronique et surveillés par télémédecine avec prescriptions et soins par l'infirmier en lieu et place du médecin. »

 

Rechercher
Dans l'actualité
publiée sur le site