Actualité publiée sur le site
Mai 2009

Bayer Schering se consolide dans le Nord

20 mois après la fusion ayant donné naissance à Bayer Schering Pharma, le nouveau siège de Bayer Santé France est inauguré au cœur d'Eurasanté, dans la métropole lilloise.

« Les collaborateurs sont enfin réunis dans un bâtiment unique », annonce avec le sourire Werner de Prins (en photo), président du Directoire de Bayer santé et de la division Bayer Shering Pharma (BSP). Ainsi, les collaborateurs de l'ancien siège de Bayer Pharma à Puteaux et ceux originaires de Schering à Lys-Les Lanoy sont désormais regroupés dans le tout nouveau siège, objet d'un investissement de 25 millions d'euros. Néanmoins, le président ne cache pas que s'implanter dans le Nord a été un choix difficile. Choix géographique d'abord, celui de quitter la région parisienne et le triangle d'or de l'industrie pharmaceutique. Mais surtout choix social : « On a perdu des compétences », avoue-t-il. 20 % des effectifs initiaux de Bayer ont tenté l'aventure lilloise et seule une minorité s'est installée sur place, le restant de l'équipe profitant des reconversions mises en place par le groupe.

Fort soutien de la Région

« Le facteur déclenchant fut l'accueil de la Région », insiste Werner de Prins. Les instances locales et régionales ont fortement soutenu la venue du groupe, en retour Bayer a employé une trentaine de sociétés locales pour la construction du bâtiment. A cela s'ajoute la création de 90 nouveaux emplois et des financements divers. En plus d'une dotation de 100 000 euros au CHU de Lille pour le soutien à différents projets de recherche dont le projet IRM 3 Tesla, l'entreprise vise à développer des partenariats avec les écoles en soutenant financièrement par le biais de bourses d'étude et de recherche de médecine auprès des facultés de médecine de Lille. En effet, l'installation dans le Parc Eurasanté est éminemment stratégique, elle a placé Bayer au cœur d'un site dédié aux activités médicales, avec plus de 90 entreprises dont Genfit, Macopharma et l'Institut Pasteur, tout près du CHU de Lille et des facultés de médecine et de pharmacie. « Il y a encore un tissu à créer mais le pôle santé-technologie va décoller avec l'arrivée de Bayer », estime un responsable approvisionnement.

 

Emilie Li Ah Kim

 

Rechercher
Dans l'actualité
publiée sur le site